Sélectionner une page

Pour beaucoup de parents, faire dormir l’enfant dans son lit relève d’un vrai parcours du combattant. Toutefois, il est possible de changer cet état en faisant preuve de persévérance et de beaucoup de patience. Voici quelques conseils et astuces susceptibles de vous aider (parents et enfants) à retrouver un sommeil paisible chacun dans son lit.

 

À chacun sa chambre

Beaucoup d’enfants perçoivent le moment du coucher comme un instant d’abandon, de séparation. L’anxiété ressentie à ce moment peut entraîner le refus d’aller dans son lit, et la volonté de rester dans celui de ses parents. La gestion de cette anxiété est primordiale dans le développement du tout-petit. Il est donc conseillé aux parents de démarrer cet apprentissage le plus tôt possible. Pour s’endormir facilement, votre enfant doit se sentir bien dans sa chambre, dans son lit. Selon l’âge, il faudra opter pour un matelas 90×190. Celui-ci doit être moelleux et confortable. Votre enfant devra s’y sentir comme dans un cocon.

 

Il est important de poser des limites claires à l’enfant dès le départ. Ainsi, avec patience et bienveillance, vous devez lui expliquer pourquoi il doit rester dans sa chambre et l’y ramener pour qu’il finisse la nuit. Il faut marquer au plus tôt la motion de territoire et d’espace personnel. Cela permet à l’enfant de grandir dans un environnement sain contrairement à ce que pensent les adeptes du Co sleeping.

 

La mise en place d’une routine pour le coucher

Encore appelée “rituel de coucher”, cette routine qui sera effectuée tous les jours doit comporter au moins 3 éléments. Il peut s’agir par exemple, d’une douche, d’une histoire et d’un câlin. Peu importe les éléments que vous décidez d’intégrer à votre routine, vous devez les faire tous les jours suivant le même ordre. Le rituel du coucher contribue à rassurer et apaiser le tout-petit avant qu’il ne s’endorme. Ce rituel peut se mettre en place et commencer à porter du fruit sur une période allant de quelques jours à plusieurs semaines. Les parents doivent donc rester patients.

 

Astuces pour un endormissement facile

Pour faciliter le moment du coucher, voici quelques astuces.

 

  • Attendez quelques minutes pour qu’ils soient rassurés et qu’ils s’endorment. Vous diminuerez progressivement le temps d’attente avec le temps. Une fois mis au lit, vous pourrez quitter la pièce aussitôt.
  • Laissez une lumière veilleuse allumée dans la chambre de votre enfant, ou dans le couloir car la peur de l’obscurité peut empêcher votre petit de dormir.
  • Après un réveil nocturne, s’il vient se mettre dans le lit parental et que vous le constatez, ramenez-le dans sa chambre. Il ne doit en aucun cas finir la nuit dans votre lit.
  • Maintenez la porte de la chambre de votre enfant ouverte. Continuer d’entendre les sons de la maison est assez apaisant.
  • Optimisez le positionnement du matelas 90×190 de votre enfant en le mettant face à la porte. Cela lui permettra de contrôler son environnement en voyant qui entre dans sa chambre.
  • Faites-leur la lecture ou proposez-leur un temps de méditation. Il existe plusieurs livres très intéressants pour accompagner un enfant dans un sommeil paisible.

Le processus menant votre enfant à un endormissement facile dans son propre lit peut être plus ou moins long en fonction des enfants. Il est donc recommandé d’être très patient, constant et résilient. Par ailleurs, si vous êtes en couple, il est important que votre enfant sache que vous êtes solidaires sur les règles en ce qui le concerne.

 

L’exception qui confirme la règle

Une routine mise en place pour faire dormir son enfant dans son lit peut être mise de côté exceptionnellement. Cela peut être le cas s’il est malade, ou s’il vit des chamboulements importants. Vous pourrez aussi accueillir votre bout de chou dans votre lit pendant quelques minutes le dimanche matin pour se faire des papouilles et partager un moment de détente. Cela reste des moments exceptionnels qui ne devront en rien troubler le rituel du coucher quotidien.